• Les Effacés

    La couverture m'a tapé dans l'oeil, le résumé m'a intrigué, il ne m'en faut pas plus, en général, pour me laisser tenter. De plus, les romans d'action/ espionnage impliquant des ados m'attirent. Je n'ai pu m'empêcher de penser à CHERUB à la lecture du résumé, et CHERUB, j'adore! Les Effacés auront-ils le même effet?  

     

    Titre: Les Effacés, Oppération 1: Toxicité maximale

    Auteur: Bertrand Puard

    Éditions: Hachette

    Genre: Policier, Jeunesse

    356 pages

     

    Ma note: 7/10

     

     

     

     

    Quatrième de couverture

     

    Quatre adolescents, Ilsa, Mathilde, Émile et Zacharie. Leurs parents ont été assassinés parce qu’ils en savaient trop.

    En face de leurs noms, sur un rapport secret, la plus haute autorité de l’État a inscrit : « À traiter ». Eux ont échappé à la mort et n’ont plus d’existence légale.

    Condamnés à changer de nom et d’identité, ce sont des morts vivants en quelque sorte. Leur ange gardien : Nicolas Mandragore, ancien directeur de l’Institut médico-légal de Paris. Un personnage bien mystérieux dont on ne sait rien.

    À eux quatre, ces adolescents vont tout faire pour lutter contre une société où seule la loi du plus puissant compte. Ils chercheront à rétablir la vérité sur des affaires trop vite classées par les autorités. Pour que les coupables soient châtiés. Et pour qu’il n’y ait plus jamais d’autres personnes supprimées au nom d’intérêts plus que controversés.

    Ils sont les Effacés.


    Mon avis  ( Attention, risque de Spoiler)

    Voici un livre qui commence plutôt bien.

    Le prologue est interpellant ainsi que les premiers chapitres où l'on assiste au sauvetage du cinquième Effacé, Neil. On entre donc dans l'action rapidement. 

    Pourtant les premiers points négatifs arrivent rapidement. Loin d'entacher l'intrigue générale de l'histoire, certaines choses m'ont quand même dérangées. Premièrement, ces coïncidences étranges qui place toujours nos héros au bon endroit au bon moment leurs permettant ainsi d'entendre des conversations tout à fait utiles à leur mission. Ensuite, j'ai relevé pas mal de détails invraisemblables: Nicolas Mandragore semble avoir des ressources illimitées. De plus, il enrôle ces ados sans même leur demander leur avis. Pourtant, même s'il leur sauve la vie, en les effaçant il les prive d'une vie normale. Ces jeunes sont contraint à une vie d'espion qu'ils n'ont pas choisie et ils n'ont pas la possibilité de revenir en arrière. L'organisation des Effacés en elle-même m'a semblé étrange; comment Mandragore arrive-t-il à gérer tout, tout seul? J'attend de voir la suite pour connaître la réponse. 

    Comme je l'ai dit, à côté de ces détails, l'intrigue nous emmène et les pages se tournent rapidement. Les points de vue, situés dans les deux camps, nous permettent de bien cerner la situation et de comprendre les intentions du "méchant". J'ai également apprécié toutes les petites "devises" de Mandragore qui semble être un grand fan de Machiavel: 

    "Rien n'est aussi désespérant que de ne pas trouver une nouvelle raison d'espérer" ( p. 58)

    Je me suis beaucoup attachée au personnage de Neil. Je trouve que ses réactions sont relativement sensées par rapport à la situation dans laquelle il se trouve. C'est un garçon courageux et un peu rebelle, il n'hésite pas à défier Mandragore. Celui-ci est très énigmatique. On ne sait pas très bien quel est son but avec ses Effacés. Il clame rendre justice mais il semblerait qu'il y ait quelque chose de plus personnel derrière tout ça. Encore une fois, j'attends les autres tomes pour éclairer ma lanterne. Amadieu, le méchant, m'a fait penser à un personnage de Disney: le prince Jean de Robin des bois car il est misanthrope et capricieux et n'hésite pas à sucer son pouce à quand il est contrarié ^^.

    La fin du récit ce termine sur un coup de grâce et l'auteur ne nous permet pas de savoir ce qu'il advient des différents intervenants du récit. Pas de prologue, pas d'explications, pas de happy end. La seul façon de savoir c'est de se précipiter sur le second volume! Quelle cruauté! :D  Mais ça a son petit effet car, de fait, je me précipiterai sur la suite en espérant qu'elle réponde à toutes mes intérogations et fasse la lumière sur les quelques points négatifs que j'ai noté plus haut. 


    Conclusion : Un très bon premier tome qui me donne envie de poursuivre l'aventure même si quelques détails m'ont dérangés. Si vous appréciez CHERUB et Alex Rider, vous aimerez Les Effacés! 



    Cette lecture entre dans le cadre du challenge Je vide ma bibliothèque.


    Et pour d'autres avis, rendez-vous sur      

      Les Effacés


     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :